Oeil d'Anouk

Avant tout une passion, une histoire de famille, une manière d’envisager ce qui m’entoure.

Un premier appareil à 6 ans et j’apprends à ouvrir l’œil. Observer, prendre le temps, contourner.

Les années passent, certaines sont photographiques, d’autres moins. S’en éloigner, y revenir. Je cherche ce qui attire l’œil.

Une lumière, un angle, un sourire, un contre-jour. Cligner de l’œil, viser, parfois déclencher.

Une photographie proche de la réalité. Souvent. Modérer les effets du trompe-l’œil.

Aujourd’hui en coup de vent, demain attentivement, je vous remercie pour votre coup d’œil. Montrer, communiquer, partager.